Jean-Paul II Lettre Encyclique Dominum Et Vivificantem

Lettre Encyclique « Dominum Et Vivificantem »

Souverain Pontife Jean-Paul II

 

Lettre Encyclique « Dominum Et Vivificantem » Souverain Pontife Jean-Paul II, sur l’Esprit Saint dans la vie de l’Eglise et du monde.

Début première partie de la Lettre Encyclique. Jean-Paul II explique le terme « Paraclet ».

 

 

Paraclet

Saint-Jean mentionne le Paraclet est envoyé par le Père ou émané de Lui, Dieu.

Jean 14 : 16 : « Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur… »

Souverain Pontife Jean-Paul II interprète les paroles de Jésus.

 

 

Jean 14 : 13

« Tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Je prierai le Père et il vous donnera un autre Paraclet, pour qu’il soit avec vous à jamais, l’Esprit de vérité ».

La chrétienté a assimilé le « Paraclet » au Saint Esprit.

 

 

 

Théosophie Théologie

La théosophie christique comprenant théologie et philosophie inspire une catégorie d’écrivains d’exceptions.

Mais, quand même, Jean-Paul II, est infiniment plus érudit et spirituel, que l’on ne le sera jamais, sa définition du Paraclet, relève avant tout d’une interprétation personnelle.

Bien des choses seraient à revoir. Car ce qui a pu être pensé et écrit, en un temps, (comme ici), ne relève en définitive, que d’une manière toute personnelle d’interpréter un évènement. Un fait, personnage, lettre, terme, et ce, qu’il soit une vérité ou un mensonge.

 

 

Ecrivains érudits

La science des écrivains érudits versés dans les domaines religieux et spirituels permettraient-elle de concevoir un monde céleste, hors la matière, par opposition au monde terrestre ?

Les savants ouvrages spirituels favoriseraient-ils la compréhension de la vie après la mort ?

Qu’importe penseraient peut-être les traditionnalistes.

Les livres religieux réalisés par les gardiens de « La Parole de Dieu » aident moralement et spirituellement des millions de gens dans le monde.

Justement grâce aux savoirs des écrivains érudits excellant en matière de théosophie religieuse. Si on souhaitait parfaire la connaissance. On ne saurait d’emblée considérer leur écrit comme des vérités absolues.

D’une part, quand même le personnage serait notoirement connu. Et d’autre part, au premier abord, même si les écrits susciteraient un quelconque vif intérêt pour soi.

Les savantes thèses religieuses comme la Lettre Encyclique « Dominum Et Vivificantem  Jean Paul II témoignent de l’érudition due à un haut niveau d’études. D’un état d’esprit personnel, aussi, auquel s’ajoute à la naissance une notion du spirituel, voire son contraire.

On ne peut pas en juger.

 

 

Description livre 3 Suite et fin