Search for Biblical God Origin

Book Exégèse Biblique +


Book exégétique biblique et plus encore. Bookelis Puccio. Quatre années de travaux. Les sujets sont variés et abondamment documentés. Le but : Rechercher Origine Dieu dont nul ne sait rien. Dieu serait neutre, indéfinissable et insondable, " père-et-mère " ? Qu’en est-il réellement ?

Dieu, sous des aspects différents, est représentatif de trois grandes Religions Abrahamiques et monothéistes reconnues mondialement. Selon le Judaïsme et selon la culture dite " judéo-chrétienne ", celle qui intéresse ici, l’idée du Dieu unique débute avec Abram, le premier homme à ne croire qu’en un seul Dieu.


Au commencement

Le refus de croire au commencement Création Homme et Femme par Dieu, on pourrait aussi le nommer " Principe Causal Originel " ; il relèverait d’une étroitesse d’esprit. Quand même cette contestation est émise et partagée par de grands penseurs, excellant en différents domaines, il demeure des points obscurs, et un bon nombre de questions irrésolues.

Sommes-nous seuls dans l’univers ? Quels sont l’origine et le but de l'existence ? Quelle idée se faire de Dieu ? Aurait-il été supposé, l’interaction d’un Principe supérieur avec l’apparition de l’homme ? Ces questions risqueraient d’éloigner sans cesse la réponse.

Quatre religions monothéistes reconnaissent Dieu unique, créateur de l’univers et son ensemble. D’autres courants religieux existent sans qu’il soit possible d’expliquer quoi que ce soit de plus (hors croyances) sur la Création. Dans ce Book, on ne retiendra pas les 6 000 ans dans la Genèse, fixant la création à l’âge d’Adam, mais plutôt, les 200 000 ans , qui (nous) lieraient à un ancêtre commun, l’Homo sapiens.


Les chrétiens interrogent :

Le Dieu Biblique est-il le Père dans les cieux ? Pour s’efforcer de répondre, il est nécessaire de s’intéresser au Judaïsme, à la Bible Hébraïque et au premier jour de la Création. Comme vous le découvrirez, la quête de Dieu, guidée par le ciel, entraine très loin. Au-delà des idées arrêtées, des dogmes et des lois. Au-delà des croyances et des religions. La Bible a été, en partie, nécessaire à la réalisation du Book, DIEU ORIGINE. Afin de faciliter la réflexion du lecteur, parmi les 14 traductions[1] en français de la Bible, on s’est référé aux versions reconnues par l’Eglise Catholique. A l’origine, les Ecritures sont en " ancien hébreu ", traduites de l’araméen, en grec, puis du grec en latin, et pour finir, du latin en français.

[1] " Les 14 traductions principales en français : Crampon, Maredsous, Osty, "de Jérusalem", ces quatre sont d'obédience catholique ; celles de Ostervald, Segond, Darby, Scofield, du Monde Nouveau et "la Synodale" sont d'obédience protestante ou des églises réformées. La traduction de TOB est œcuménique, celle de Khan et plus récente, celle de Chouraqui sont d'obédience juive ; une seule a été publiée sous la direction d'un Universitaire, c'est celle d'Edouard Dhorme, Bibliothèque de La Pléiade, NRF, Gallimard. "


Bible

We must distinguish three trends or three Judaic traditions, forming the Bible.

La première est la tradition sacerdotale, elle se retrouve en le Lévitique, rédigé par des prêtres Juifs, des cohanim[2]?, durant l’exil à Babylone, aux environs du (VIème siècle). La seconde est la tradition deutéronomiste, rédigée par des scribes, durant le règne du roi Josias, (VII-VIème siècle), sans doute à Jérusalem. La troisième tradition, (à notre connaissance), on a peu à en dire, elle se rattacherait à des traditions plus anciennes, au premier livre de la Genèse et participerait des deux premières traditions. On retrouve dans le Pentateuque un mélange des trois traditions. On retiendra également quatre sources dans la Bible : 1. sacerdotale, 2. deutéronomiste, 3. yahviste, 4. élohiste [2] « Un cohen (hébreu : כהן litt. « dédié, dévoué », plur. cohanim) est un prêtre du dieu d'Israël ». Source : Wikipédia.


Dieu El Ugarit

Rechercher Dieu. En Vérité, on ne cherche pas à connaître quelle est l'origine du Dieu Biblique. Ouvrons la Bible. Deutéronome, Exode, Psaume, entre autres, mentionnent que Yhwh, (Ancien Testament), est un des fils de El, Divinité principale des cananéens. Otto Eissfeldt, (1887-1973), établit des relations entre, El et Yahwh. D'après les textes de Ras Shamra, il estime que le grand El a été vénéré, monde sémitique, dès au moins la première moitié du IIe millénaire avant notre ère. Le premier exégète, Hugo Gressmann, (1910), soupçonne que les anciens Israelites pratiquaient le culte de El, alors qu'on traduisait toujours Yahwh par " Dieu ". La Divinité El des tablettes d'Ugarit a été identifié en 1937 et associé à El ou Beth-El adoré par les Patriarches. Book : " Yahwé, Fils de El ", auteur René DUSSAUD, (1868-1958).


Origine Céleste

God or Original Causal Principle his non-limiting Celestial origin is divine, cosmic, universal. Belief idolizes God, Biblical Exegesis dissects his Name, Religion worships him, Spirituality reduces him. Christian Theology studies it, gleaning here and there, all the divine things which it systematically relates to Biblical Revelation. Belief, steeped in ancestral tendencies, literally interprets the Bible, seeking to locate God naively in heaven, and life.




biblical exege html

Bookelis Puccio Description 1, 2, 3.


.

Véritable Canon Hébraïque

Une Bible hébraïque authentique et canonique a été remise entre les mains des pères de l’Eglise chrétienne. Cette Bible était celle de Jésus et de ses apôtres. Plus tard, l’Eglise Catholique a attelé, le Pentateuque et un grand nombre de textes inutiles. Depuis, régna la confusion.

Durant les premiers siècles, de l’ère chrétienne, l’Eglise détenait l’unique véritable Canon Hébraïque. En fait, la vraie Bible. Celle qui aurait dû être destinée aux (futurs) catholiques. Le volume, contenait les Saintes-Ecritures. Certes, le Canon Hébraïque ne dérogeait pas, à la lignée des Patriarches et à la Loi des Prophètes. Mais dans sa finalité, le nouvel enseignement de Jésus, fort différent des doctrines et des loi professées à la synagogue, les distançaient de beaucoup.

Le Canon Hébraïque, avait été remis aux pères de l’Eglise chrétienne, par une minorité de fidèles d’Israël, des judéo-chrétiens*. Cette Bible authentique, rapportait les actes, les paroles et les enseignements de Jésus et de ses Apôtres, ainsi que les évènements majeurs de l’époque. L’ensemble des textes du Canon original était explicite, instructif, et facile à comprendre.

But later, the fathers of the Catholic Church changed the situation. They chose to add the two versions of Genesis, the Pentateuch, and a variety of stories unnecessary, especially to a Christian. Extravagant stories extolling the unsurpassed powers of the god Yhwh.


Judeo-Christians *

A juste titre, on peut appeler, une minorité de fidèles d’Israël, des judéo-chrétiens*. Ils reconnaissaient Jésus comme le messie annoncé par les Ecritures. Après la mort de Jésus, une petite communauté chrétienne constituée de Galiléens se forme à Jérusalem. Parmi eux, les apôtres, les parents de Jésus, des femmes, mais également, des Juifs pratiquant le judaïsme, avec quelques variantes : après le jour du Sabbat, la célébration de la Résurrection de Jésus était complémentée, en partie, par une liturgie extraite du judaïsme, et s’achevait par le repas Pascal ou l’Eucharistie, c’est-à-dire la Transsubstantiation. Avant son arrestation, le rituel, fut le dernier repas prit par Jésus avec les Douze Apôtres. Matthieu 26 : 26-28, Luc 22 : 14-20, Jean 15 : 8-17, s’adressant aux Douze, il leur dit : " Voici mon corps livré pour vous ; faites ceci en mémoire de moi. "