Creation de Dieu – erreur au commencement !

Avez-vous remarqué une erreur ?

Au commencement de la Creation de Dieu, nul ne sut rien de ce qui fut. D’ailleurs, une erreur est passée inaperçue depuis des millénaires.

Genèse Etude Biblique

  1. On parle en vain de Genèse biblique et Création de Dieu. Or, depuis des millénaires, malgré une étude biblique assidue de la Genèse personne n’a jamais relevé l’erreur flagrante au Second Jour de la Création. Devrait-on reprocher l’erreur à Dieu ou plus sûrement aux co-auteurs de la Genèse ? Soit-dit en passant, l’origine de la Genèse serait plutôt babylonienne, mésopotamienne. D’ailleurs, l’histoire commence en Mésopotamie. Tout débute en Mésopotamie. La Bible ne fit-elle pas partir Abram d’Ur ? En effet, l’histoire biblique fait partir Abraham de la ville d’Ur en Mésopotamie. Or, plus d’un exégète moderne, demeure sceptique, « Albert de Pury », est du nombre. Abraham, partit d’Ur ?
Ancien Testament » Le Pentateuque » Genèse » chapitre 1

1:1 Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.

1:2 La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux.

1:3 Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut.

1:4 Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres.

1:5 Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le premier jour.

1:6 Dieu dit: Qu’il y ait une étendue entre les eaux, et qu’elle sépare les eaux d’avec les eaux.

1:7 Et Dieu fit l’étendue, et il sépara les eaux qui sont au-dessous de l’étendue d’avec les eaux qui sont au-dessus de l’étendue. Et cela fut ainsi.

1:8 Dieu appela l’étendue ciel. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le second jour.

***

Quelle que soit la version de la Genèse l’erreur du Second jour est répétée.

Bereishit – Genèse – Chapitre 1

 

English version

La Création Genèse-Bereishit
Erreur Second Jour dans Bereishit-Genèse.

A votre avis : Comment, Dieu, dans son Infini Sagesse, a pu séparer les eaux qui sont au-dessous de l’étendue d’avec les eaux qui sont au-dessus de l’étendue ? N’y aurait-il pas un mal entendu ?

Comment a-t-il pu être question de l’élément : « Eau », au deuxième jour, si rien, hormis la lumière du premier jour, n’a été créé ?

Mais ce n’est pas tout. L’ouvrage, DIEU D’ORIGINE, révèle bien plus encore …

Au commencement avril 2021 France (27/04)

DIEU ORIGINE

 

Avant La Création

Croire ou non à la Création de l’Homme par Dieu relèverait de part et d’autre d’un manque d’élévation d’esprit, avons-nous mentionné en début du blog. Quand même l’idée émise dans la Genèse est partagée par de grands penseurs excellant dans leur domaine, il n’en demeure pas moins une interrogation sans fin. Qui plus est, l’erreur flagrante au second jour de la Création sans rien n’arranger n’a guère interpellé quiconque.

Dieu aurait créé l’Homme et la Femme. Avant que la Terre se soit formée ? Jadis, en un temps où le temps n’avait pas encore point, c’était un peu avant la Chute qui produisit par la suite l’incorporation, la matière. Alors, point le temps à compter de cet instant. Le compte à rebours avait commencé.

Mais Dieu avait créé l’homme à son image. C’est-à-dire, avant que la Terre n’ait été formée. Dieu avait créé l’être, à sa mesure. DIEU est « ESPRIT ». C’est pourtant bien écrit dans la Genèse. De ce fait, pourquoi chercher à expliquer matériellement la Création, alors que celle-ci est abstraite et qu’elle relèverait uniquement des archétypes d’un Dieu Créateur ? Avant tout « Pur-Esprit ».

 

Ève a été séparée d’un côté et non pas d’une côte !

Pour comprendre, sans compter l’erreur flagrante au Second jour, il faudrait remonter à l’origine même du nom ou de la personnalité de Dieu. Par Maurice Guinguand :

« Ayant créé le monde, il faut supposer que Dieu était à la fois le père et la mère, donc dualité, qui s’est transcrite ensuite par le bien et le mal, « Baal et Yam » ; « Caïn et Abel ». C’est possible, mais cette dualité a pu se transcrire dans les archétypes qu’Il a créés au début et qui se sont répétés dans les êtres qui ont été condamnés à descendre dans la matière. C’est donc qu’alors, étant double, homme et femme, père et mère à la fois, qu’ils ont été séparés. Ève a été séparée d’un côté de l’Homme et non pas d’une côte »[1].

Voyons un peu, le « côté » traduction avec le bibliste, Thomas Römer : « Contrairement à une compréhension courante, la femme n’est pas créée de la « côte » de l’homme, le terme hébreu signifie plutôt « le côté, la face » et renvoie ainsi à une sorte de dédoublement. »

[1] Genèse, 2 : 21 21 « Et l’Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme et il s’endormit. Et il prit une de ses côtes et referma la chair à sa place. »

Il y a encore beaucoup à dire. La Genèse biblique, qu’elle soit en partie basée sur des textes sumériens, assyriens, babyloniens, etc., renferme des secrets bien gardés. Le livre DIEU D’ORIGINE révèle certains d’entre eux.

Maintenant, pour ouvrir le prochain thème, page suivante, présentons la déesse Asherah et épouse de Yhwh. C’était avant que le roi Josias fasse détruire tous les lieux de cultes où était vénérée Asherah.

 

Figurines D’Asherah Retrouvées …

Connaissez-vous la déesse Asherah ? Athirat, peut-être ? L’Ancien Testament à tendances patriarcales et misogynes, mentionne plus de 40 fois le « Féminin » ou la déesse-mère « Asherah ». Asherah ; serait-elle, la déesse cananéenne « Athirat » ? Son culte en était très répandu dans le Moyen-Orient. On retrouve « Asherah » en, (Jérémie 7.18, 44.17). Elle est appelée « reine du ciel ». Par ailleurs, la destruction de toutes les « Asherahs » sous le règne du roi « Josias », (VII-VIème siècle av. J.-C.), en dit long… De même, que le caractère intolérant et colérique du dieu unique dans l’Ancien Testament.

La Bible mentionne que les Israélites croyaient tous en un dieu unique. C’est pour le moins inexact. Comment expliquer la présence de petites statuettes ou figurines à l’effigie de la déesse Asherah retrouvées lors des fouilles archéologiques sur tout le territoire d’Israël ? On serait tenté de penser que la Bible ne restituerait pas l’entière réalité sur les croyances anciennes d’Israël. Apparemment, les anciens Israélites ne vénéraient pas un seul dieu

Asherah la déesse-mère des Cananéens, épouse de El, devient ensuite la compagne de Yhwh, le dieu de l’Ancien Testament. C’était avant que le Judaïsme ne l’éradique du devant de la scène, car Yhwh est unique. C’est le Dieu de l’Ancien Testament.

Asherah était une Déesse cananéenne
Petites figurines retrouvées en Israël représentant la Déesse Asherah

 

Découvrons également la Déesse Athirat, grâce au lien, sous la photo :

Athirat est la déesse babylonienne Ishtar
English-Isthar. Dans la mythologie sumérienne Athirat est appelée Isthar.

 

“Qui est Ashérah” ? “Quelle est son origine” ?

Plutôt que tenter d’instruire ces sujets au risque de commettre des erreurs, laissons le soin à “Thomas Römer” de nous renseigner en toute connaissance de cause.

 

Déesse Asherah Epouse Yhwh